Les critiques de la presse.


Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD

Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Ven 12 Déc 2014 10:12

Re: Les critiques de la presse.

En réalité , quand un journal décide de publier un article dans le domaine de la bande dessinée , c'est pour la sortie d'un nouvel album.
Et dans ce cas nous avons droit à 99% à un article sur la sortie de l'album et non pas une critique ou un minimum un avis sur l'album .
D'où l'utilité des dossiers de presse qui évitent de lire l'album et des interviews. On peut remplir des lignes et des lignes selon la demande du rédacteur en chef!
Mais c'est toujours intéressant à lire et cela me donne des ficelles si des fois je désirerais écrire dans un quotidien un de ces jours ! :p
Merci à toi rigolissimo pour cette moisson!
*
Oui, mais faire du «Blake et Mortimer», qu'est-ce que ça signifie?

Ça, c'est la question à 1000 francs!
:lol: :lol: :lol:
T'es malade , Yves ? T'aurais pu en tirer plus !
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 342

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Ven 12 Déc 2014 13:35

Re: Les critiques de la presse.

Totalement d'accord avec toi ! J'ai lu l'article du Progrès, n'ayant pas le temps de parcourir pour l'instant les autres : c'est juste un résumé description, pas une vision ni une lecture, positive ou négative, qui serait alors réelle. J'imagine que cela ne doit pas être d'ailleurs très difficile à écrire.
Dans ce cas, pourquoi se fendre d'un article ? Une simple mention en page intérieure : "On nous prie d'annoncer le décès du major Benson suite à la parution du Bâton de Plutarque", suffirait largement !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 1725

Inscription: Jeu 4 Nov 2010 15:05

Localisation: Beyond-The-Eyelid sur Ailleurs

Message Ven 12 Déc 2014 14:37

Re: Les critiques de la presse.

rigolissimo a écrit:Le Progrès (Lyon)
lundi 8 décembre 2014
« Le bâton de Plutarque », la genèse des aventures de Blake et Mortimer
EMMANUEL DUNAND
rigolissimo a écrit:Tribune de Genève
vendredi 5 décembre 2014
Blake et Mortimer dévoilent leurs secrets - par Michel Rime
rigolissimo a écrit:Le Matin
dimanche 30 novembre 2014
«Le mythe de «Blake et Mortimer» a grandi tout seul»
Juste avant la sortie des nouvelles aventures des deux Anglais, intitulées «Le bâton de Plutarque», le scénariste Yves Sente raconte ses secrets de fabrication.

Merci, Rigolissimo, de nous apporter tous ces articles ici. 8-)

Articles qui, effectivement, ont tous un point commun plutôt hallucinant, comme le font aussi remarquer Archibald et Park Lane : aucun de ces journalistes-chroniqueurs ne prend la peine de donner son propre avis sur l'album !!! :shock:
Ils se contentent de reproduire et relayer les propos d'Yves Sente (et un peu de Juillard) sans avancer la moindre analyse personnelle, la moindre critique ! (sauf pour évoquer... le chiffre des tirages ! ^^)...
ça me sidère... :!: :!: :!:
Ca accentue cette désagréable impression que 2 tendances opposées se développent de manière inquiétante via Internet : d'une part, le "bashing" et les nauséeux déferlements de critiques violentes et haineuses à tout propos (merci Twitter et FB en particulier :-? ), d'autre part des tas de pages-relais sans aucune distance critique, qui ne sont souvent que des prolongements des dossiers de presse ou carrément de la publicité déguisée en chroniques informatives...
:x
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 207

Inscription: Mar 10 Aoû 2010 11:31

Message Ven 12 Déc 2014 14:47

Re: Les critiques de la presse.

Un lien rien que toi, ami Kronos...

http://www.dargaud.com/le-blog/blake-et ... n-reussie/

J'avais posté ce lien après ma revue critique du Bâtard de Pluton, mais il a bien sûr davantage sa place ici.
Quel vlek !
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 292

Inscription: Ven 1 Aoû 2014 12:13

Message Ven 12 Déc 2014 18:48

Re: Les critiques de la presse.

Park Lane a écrit:(...)
Dans ce cas, pourquoi se fendre d'un article ? Une simple mention en page intérieure : "On nous prie d'annoncer le décès du major Benson suite à la parution du Bâton de Plutarque", suffirait largement !

:idea:


:lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Sam 13 Déc 2014 02:16

Re: Les critiques de la presse.

:lol:

Thark a écrit:
rigolissimo a écrit:Le Progrès (Lyon)

Ca accentue cette désagréable impression que 2 tendances opposées se développent de manière inquiétante via Internet : d'une part, le "bashing" et les nauséeux déferlements de critiques violentes et haineuses à tout propos (merci Twitter et FB en particulier :-? ), d'autre part des tas de pages-relais sans aucune distance critique, qui ne sont souvent que des prolongements des dossiers de presse ou carrément de la publicité déguisée en chroniques informatives...
:x

Je ne veux absolument pas défendre le bashing systématique dont tu parles, loin de là, il faut peut-être justement y voir une réaction quasi épidermique à tous ces articles "infomerciaux" de la presse traditionnelle :p

"Les lecteurs ne sont pas en reste ! Les premiers lecteurs de ce nouvel album saluent unanimement le travail des auteurs"
:lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2499

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 12:10

Message Sam 13 Déc 2014 11:42

Re: Les critiques de la presse.

shamelord a écrit:Un lien rien que toi, ami Kronos...

http://www.dargaud.com/le-blog/blake-et ... n-reussie/

J'avais posté ce lien après ma revue critique du Bâtard de Pluton, mais il a bien sûr davantage sa place ici.

Shame, Lord !!! :lol:
Avatar de l’utilisateur

Administrateur du site
Administrateur du site

Messages: 6232

Inscription: Mer 4 Aoû 2010 22:18

Localisation: Paris

Message Dim 14 Déc 2014 21:41

Re: Les critiques de la presse.

Voici l'article dans le complément informatique de zoo magazine de noël 2014.

Image

Image
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1098

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 10:23

Message Dim 14 Déc 2014 22:50

Re: Les critiques de la presse.

Bon, que le scénariste se soit passionné pour faire "à peu prés" coller son scénario avec Le secret de l'Espadon, c'est sur ; il a une somme considérable de documentation sur une période difficile, des lieux importants dans la seconde GM qui sont restés peu exploités. Mais je lis des articles où on parle de Beaucoup d'Action, là je rêve, car c'est quand même assez mou comme album, les quelques scènes qui pourraient être héroïques ( finalement je n'en vois que 2 : l'attaque du parlement et l'approche de Gibraltar) sont gâchées par le fait qu'on connait la suite : L'Espadon....
Aucun intérêt de situer Olrik, hongrois ou serbe ou autrichien, on s'en fiche. Il suffit que le scénariste lui donne un rôle à sa mesure et qu'il mette réellement en danger nos deux héros (éros??) Dommage qu'il ne tienne pas compte du fait que Blake souligne ne pas connaître Olrik à la base d'Ormuz (Alzheimer Francis???), pas possible qu'il l'ait oublié après la joute verbale que lui fait vivre Sente. Il aurait fallu qu'Olrik puisse au moins dissimulé son identité ou soit grimmé, là ça aurait pu être plausible.
Que les deux amis se retrouvent...d'accord ; qu'ils se soient perdus de vue depuis l'inde me paraît bizarre, le courrier existait dans cette époque lointaine! :P
Que Mortimer accompagne Blake pour larguer ses balises, c'est idiot. Mission à haut risque alors que l'élaboration du projet "Espadon" est en cours et que Morti n'est pas versé au service action.
Je ne reviens pas sur les élucubrations à Bletchley, traitées ailleurs. Le postulat était intéressant de nous faire découvrir ce lieu curieux mais nos deux héros font n'importe quoi...donc rideau!
Globalement l'album n'est pas désagréable à lire, il nous invite à piocher dans l'Histoire, il y a quelques belles planches bien que le dessin de Juillard me fasse regretter Aubin.
MAIS l'ensemble est mou de partout, avec beaucoup d'invraisemblances choquantes par rapport aux albums historiques, d'ailleurs si on se posait des questions sur l'origine de Blake et Mortimer il me semblait délicieux d'imaginer, imaginer-rêver, c'était ça la magie Jacobs et ces éclairages oiseux gâchent le mythe plus qu'ils ne l'éclairent.
C'est un album triste, terne, appliqué, un travail de commande, poussif et sans éclat.
J'ai peu d'espoir quant au prochain.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Lun 15 Déc 2014 17:20

Re: Les critiques de la presse.

Le Parisien
14 décembre 2014

Retour aux sources
C.L.

Que s'est-il passé avant « le Secret de l'Espadon », premier tome des aventures de Blake et Mortimer, écrit et dessiné par Edgar P. Jacobs en 1946 ? Le 23 e tome de la série vous propose de le découvrir. Pour cette préquelle, les deux auteurs nous emmènent au coeur de la Seconde Guerre mondiale, en 1944, quand le jeune et fringant capitaine Francis Blake, alors pilote dans la Navy, décolle de son porte-avions pour stopper un prototype allemand sur le point de bombarder Londres. Il sera vite intégré dans les rangs des services secrets et devra collaborer avec un ingénieur nommé... Philip Mortimer. Ils croiseront sur leur route un certain colonel Olrik. Dans ce scénario extrêmement cohérent, Yves Sente s'amuse à imaginer un passé aux personnages de Jacobs. Le dessin de Julliard est toujours aussi efficace dans le classicisme. Un retour aux sources totalement réussi.

« Le Bâton de Plutarque »,tome XXIII des aventures de Blake et Mortimer, d'Yves Sente et André Juillard. Ed. Dargaud. Prix : 15,95 €.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Lun 15 Déc 2014 17:24

Re: Les critiques de la presse.

Le Soir
Samedi 13 décembre 2014

«Un vrai préquel de Blake et Mortimer» [un préquel...!? une préquelle... un antépisode au Québec]

DANIEL COUVREUR
Entretien

Yves Sente et André Juillard signent un préquel du Secret de l'Espadon où le monde s'apprête à basculer dans la Troisième Guerre mondiale. L'amitié entre Blake et Mortimer se noue entre la base secrète de Scaw-Fell et le rocher de Gibraltar. Olrik avance ses premiers pions dans la partie d'échecs que Basam Damdu entame contre la Grande-Bretagne. La mort du Major Benson entraîne l'installation des héros dans leur célèbre appartement du 99 bis Park Lane. Tout l'univers jacobsien se met en place. Le scénariste bruxellois de ce nouvel album, Yves Sente, nous en livre les codes.

Écrire une aventure dont l'action précède immédiatement «Le secret de l'Espadon», ce n'était pas s'enfermer dans une «non-aventure»?

L'idée n'était pas celle-là. Le scénario du Bâton de Plutarque est venu sur la table par hasard. André et moi faisions du repérage à Londres pour Le serment des 5 lords. Nous en avons profité pour visiter le «Cabinet of War» de Churchill. André a été séduit par le lieu. Il m'a demandé si on ne pourrait pas en faire quelque chose dans une prochaine aventure. Je me suis dit que c'était possible, à condition que cela se passe pendant la Seconde Guerre mondiale, qui est la période pendant laquelle cet endroit a été utilisé intensivement. Cela impliquait de raconter une histoire qui se situerait en amont du Secret de l'Espadon. Je l'ai relu avec un œil analytique pour en noter toutes les incohérences et les rendre plausibles...

Des incohérences chez Jacobs?

Bien entendu, surtout dans ce premier album. Je vais citer quelques exemples. Olrik reconnaît immédiatement le Golden Rocket, un prototype pourtant considéré comme ultra-secret. Au moment de confondre l'espion Hasso, Olrik, encore lui, sait aussi qui il est. Où? Quand? Comment s'étaient-ils rencontrés? Ajoutons la question de l'installation de Blake et Mortimer à Park Lane. Comment un chercheur et un simple officier pouvaient-ils s'offrir un logement sur ce qui était déjà l'une des plus prestigieuses avenues de Londres avant la guerre? Qui était leur logeuse, Miss Benson? Comment se fait-il qu'on n'avait jamais entendu parler de Mister Benson? Il y avait là réunis tous les ingrédients nécessaires à un vrai préquel de Blake et Mortimer!

Le Major Benson est un personnage central de ce «Bâton de Plutarque». Quel est son rôle?

Il est là pour crédibiliser la relation entre Blake et Mortimer. Pour qu'ils se lancent ensemble dans l'aventure du Secret de l'Espadon, il fallait que leur relation soit solide. Le Major Benson va crédibiliser les personnages principaux de la série. A notre époque, le public a besoin de connaître l'intimité, les failles des héros comme avec Batman ou James Bond. On veut plus que de l'action, parce que les lecteurs sont devenus plus adultes. Dans Blake et Mortimer, on respecte les codes des années 1950-1960 mais en apportant de petites touches de modernité ici et là.

Hasso, le «bon Jaune», est l'une des touches de modernité? Dans «Le secret de l'Espadon», «l'Empire jaune» était celui du mal...

Si Hasso ne réussissait pas à appeler la base de Scaw-Fell, le Golden Rocket serait resté cloué au sol. Il aurait été détruit dans les bombardements et, surtout, Blake et Mortimer seraient morts sous les bombes. Hasso a un rôle clé: celui de permettre aux héros d'exister et de vivre leur première aventure. Par ailleurs, en montrant sa relation avec Olrik, on explique le fait que le Colonel le reconnaisse immédiatement dans la troisième planche du Secret de l'Espadon. Le fait qu'il le tutoie en le traitant de «sale traître» devient naturel. Eclaircir ces points de détail, c'est pour moi le meilleur hommage que l'on pouvait rendre à Jacobs. Je voudrais que l'on se dise en refermant Le bâton de Plutarque que, décidément, le maître avait pensé à tout!

Olrik en disciple de Brahmane Sissa, le créateur légendaire du jeu d'échecs, c'est crédible?

Je pense que ça colle avec le caractère arrogant du personnage. C'est un prétentieux et il est capable de nous faire croire ce qu'il veut. Même Jacobs ne savait pas vraiment à quoi s'en tenir avec lui. Dans ses Mémoires, il précisait juste qu'Olrik maîtrisait les langues slaves et qu'il avait apparemment un passé dans les services secrets hongrois. En faisant de lui un imbattable joueur d'échecs, je crédibilise sa dimension machiavélique. Le présenter en disciple de Brahmane Sissa renforce aussi sa proximité avec «l'Empire jaune».

DANIEL COUVREUR
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Lun 15 Déc 2014 17:46

Re: Les critiques de la presse.

Le Soir donne **/**** au Bâton de Plutarque. C'est pas terrible.

Image

Le peuple ne demande pas à connaître l'intimité des héros, il demande des aventures palpitantes...

Je n'aime vraiment plus Brussels capital of the European Union... : un prequel mais une séquelle [déjà que séquelle dans le sens de suite littéraire/cinématographique...], version « strips » plutôt qu'à l'italienne, je n'ose pas évoquer « oblongue », « strips » ne veut rien dire à la limite, «une bande par page» à la limite cela aurait du sens, mais même l'album habituel à «3 strips par page» pour parler bruxellois... Après tout, c'est de la *bande* dessinée.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 292

Inscription: Ven 1 Aoû 2014 12:13

Message Lun 15 Déc 2014 18:56

Re: Les critiques de la presse.

Pas mal. Les gusses qui ont lancé la pré-publication sont presque les plus sévères.

Tous les joueurs d'échec seront ravis d'apprendre que ça peut renforcer leur côté machiavélique.

Qu'est-ce qu'il est enflé du melon, le Sente !
Quand même, celle-là c'est une sacrée perle : "Eclaircir ces points de détail, c'est pour moi le meilleur hommage que l'on pouvait rendre à Jacobs. Je voudrais que l'on se dise en refermant Le bâton de Plutarque que, décidément, le maître avait pensé à tout!"
Il fallait la trouver.
Allez, au hasard, je suis épaté de savoir que Jacobs avait tellement pensé au nuage de fumée "camouflant" la base, qu'il n'en fait aucune mention nulle part ensuite. Quelle clairvoyance chez le maître.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Lun 15 Déc 2014 20:23

Re: Les critiques de la presse.

Quarnstron a écrit:Pas mal. Les gusses qui ont lancé la pré-publication sont presque les plus sévères.

Tous les joueurs d'échec seront ravis d'apprendre que ça peut renforcer leur côté machiavélique.

Qu'est-ce qu'il est enflé du melon, le Sente !


J'ai une impression de vanité et de suffisance quand je lis ou vois Sente parler à la télé de son « oeuvre ». Il devrait être plus modeste, moins chercher à faire de la psychanalyse de bazar (je ne veux pas connaître les failles de B & M ni leur vie intime), moins chercher à « crédibiliser » le premier ouvrage d'Edgard O. Jacobs. L'intrigue, d'abord l'intrigue.
Dernière édition par rigolissimo le Lun 15 Déc 2014 20:44, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 342

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Lun 15 Déc 2014 20:39

Re: Les critiques de la presse.

rigolissimo a écrit:J'ai une impression de vanité et de suffisance quand je lis ou vois Sente parler à la télé de son « oeuvre ». Il devrait être plus modeste, moins chercher à faire de la psychanalyse de bazar (je ne veux pas connaître les failles de B & M ni leur vie intime). L'intrigue, d'abord l'intrigue.


Je suis totalement de cet avis ! La suffisance à laquelle s'ajoute la volonté de tout contrôler, de tout expliquer, de tout maîtriser, sans d'ailleurs être capable de s'en donner les moyens, ce qui est toujours la caractéristique de la démesure. Quant à la psychanalyse de bazars, ô que oui ! C'est à mourir de rire ! Même un lycéen qui a fait sa philosophie et entendu parler de Freud serait plus expert et plus pertinent !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 147

Inscription: Mer 18 Aoû 2010 20:49

Message Mar 16 Déc 2014 00:05

Re: Les critiques de la presse.

Seul Le Soir semble avoir un avis un peu objectif à fournir sur ce dernier album.

Lors de la sortie des Sarcophages tome 1, l'hebdomadaire Marianne avait, si ma mémoire est bonne, estimé les 3 premières reprises de BetM réussies et la 4ème ratée...
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 220

Inscription: Mar 18 Jan 2011 13:56

Message Mar 16 Déc 2014 03:21

Re: Les critiques de la presse.

On a appris quoi sur les "failles" des héros dans le Bâton de Plutarque ? Mis à part qu'ils sont assez nuls quand Jacobs n'est pas au scénario ?
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 292

Inscription: Ven 1 Aoû 2014 12:13

Message Mar 16 Déc 2014 07:35

Re: Les critiques de la presse.

Rob1 a écrit:On a appris quoi sur les "failles" des héros dans le Bâton de Plutarque ? Mis à part qu'ils sont assez nuls quand Jacobs n'est pas au scénario ?


:lol: :lol:

Les failles, je ne sais pas... Mais on sait désormais pourquoi le méchant est machiavélique. Sissa c'est pas un scoop.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 342

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Mar 16 Déc 2014 07:53

Re: Les critiques de la presse.

Yves Sente répondant aux questions de Daniel Couvreur, à propos d'Olrik :

"En faisant de lui un imbattable joueur d'échecs, je crédibilise sa dimension machiavélique. Le présenter en disciple de Brahmane Sissa renforce aussi sa proximité avec «l'Empire jaune»." (sic ! )

Je suis comme nous tous impressionné par l'apport sans égal dYves Sente ! Heureusement qu'il était là sans quoi le machiavélisme d'Olrik n'eut jamais été crédible, pas plus que, sans cette filiation spirituelle avec Sissa nous n'aurions compris sa proximité avec l'Empire Jaune et l'oeuvre de Jacobs fut demeurée à jamais obscure et incompréhensible ! Loué soit Yves Sente par qui tout s'ordonne et devient aussi clair que l'aube d'été sur le radieux visage de Tchang à son arrivée à Moulinsart après Tintin au Tibet, (Tchang à Moulisart, un album de Tintin dont Yves Sente ne manquera pas d'écrire le scénario afin de répondre aux questions que nous nous posons ! )

Yves Sente dit : que Jacobs soit et Jacobs fut !
Amen !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mer 17 Déc 2014 15:58

Re: Les critiques de la presse.

lu dans Direct Matin hier:
img235.jpg

Plus une annonce qu'une critique.
Notez que la phrase "cette nouvelle aventure réserve quelques surprises aux fans de la série" peut signifier n'importe quoi.
Surprises ? Bonnes ou mauvaises ? 8-)
Un ancien camarade de classe ? :-?
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Bâton de Plutarque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron