Votre note du Bâton de plutarque


Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD

Votre note sur le "Bâton de Plutarque"

:chonos: :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
5
16%
:chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
6
19%
:chonos: :chonos: :chonos:
5
16%
:chonos: :chonos:
4
13%
:chonos:
6
19%
:robpol:
6
19%
 
Nombre total de votes : 32
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Mar 30 Déc 2014 03:34

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Cordelius a écrit:Globalement déçu de cet album, le début est prometteur avec l'avion allemand et le golden rocket, mais après ça... il ne se passe rien de fameux. A la place de perdre son temps avec de l'espionnage, ils auraient pu raconter aussi l'histoire de l'empire jaune.


Judicieuse remarque, bonne piste.

Cordelius a écrit: Il faudrait que je relise mais je ne pense pas qu'on mentionne quelque part la raison de l'attaque de l'empire jaune (conquérir le monde oui, mais pourquoi? Quelle idéologie?). Je trouve qu'il y a un manque de profondeur...


Laver l'affront, la souillure infligée par les Barbares au long nez à l'Empire du Milieu, au Royaume du Matin Calme et au pays du Soleil Levant ? Venger la Guerre de l'Opium ? Cette fois les Boxers ont l'arme atomique ? Le mobile : se venger et reprendre la place qui revient(drait) aux peuples de l'Asie trop longtemps dominée par d'arrogants Européens ?
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Mar 30 Déc 2014 19:19

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Guy Nipigue a écrit:
gadjo a écrit:
Guy Nipigue a écrit:Reprendre Les séries de Charlier est plus facile que reprendre du Jacobs

je ne serais pas aussi catégorique, loin de là, car comme le dit Jyb, aucun scénario des reprises de ses séries n'arrive à la cheville des siens ;)

Je ne partage pas tout à fait ton avis.
La reprise de Barbe rouge par Perissin et Bourgne était de qualité et je regrette son arrêt.

J'avoue ne pas connaître cette reprise... je vais donc nuancer mon avis :mrgreen: :
tous les scénarios des reprises des séries de Charlier que j'ai lues me semblent très loin d'avoir la qualité des histoires originales
Mais tant mieux bien sûr si des repreneurs parviennent à faire des albums de qualité
Pour La jeunesse de Blueberry et Astérix, je suis d'accord avec toi

Quarnstron a écrit:
pierre143 a écrit:Je vais laisser tomber ce forum, je crois....trop de gens péremptoires....dommage....


Je rejoins Abbas. Tous les avis sont intéressants, même les plus tranchés (posifis ou négatifs, d'ailleurs). L'important est de parvenir à une discussion civile et enrichissante sur des œuvres (et des personnages) qui nous rassemblent.
Peu importe que nous ne soyons pas d'accord, bien au contraire.

Tout à fait. D'ailleurs, si nous étions unanimement d'accord sur tout, ce serait assez ennuyeux, non ?
Il faut aussi se méfier des tournures qu'on peut employer sur le forum, je pense. On va tous parfois au + court pour exprimer notre avis, qui peut donc paraître + tranché qu'il ne l'est
Pour en revenir au Bâton de Plutarque je n'aime pas du tout cet album et je ne me priver(rai) pas de le dire mais je respecte totalement ceux qui l'apprécient, je suis même curieux
et intéressé de connaître et discuter cordialement de leur avis, l'un n'empêche pas l'autre ;)

jyb

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 336

Inscription: Dim 5 Sep 2010 07:14

Message Mar 30 Déc 2014 19:46

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Guy Nipigue a écrit:La reprise de Barbe rouge par Perissin et Bourgne était de qualité et je regrette son arrêt.

Depuis fin mai 2014, à chaque fois qu'on me parle de la reprise de Barbe-Rouge par Christian Perrissin, je ressors son intervention sur le site ActuaBD, où il a dit (le 26 mai dernier) (il parle de Barbe-Rouge, mais lisez bien jusqu'au bout car il parle des reprises en général, et ça va vous intéresser) : "Je dois bien admettre que les 4 albums de Barbe Rouge que j’ai scénarisés ne sont pas à la hauteur de la série d’origine. (Je ne parle que du scénario, pas du dessin de M. Bourgne.) Je ne pense pas qu’ils soient tous mal écrits (j’assume pleinement les 2 derniers tomes) mais ils s’éloignent trop de l’esprit de J.M. Charlier. J’étais encore relativement jeune au moment d’écrire ces récits, je l’ai fait avec inconscience et sincérité, par pure passion pour cette série et l’épopée maritime en général. Cela m’a appris une chose essentielle, ne jamais reprendre la création d’un autre auteur. Il est nettement préférable, et bien plus passionnant, de chercher à créer sa propre oeuvre."

En effet, depuis des années, sur des forums divers et variés, et lors de discussions de vive voix ou par mails, je défends cette position : il ne faut pas reprendre une série dont le ou les créateurs ont disparu, point final. Hergé l'a interdit pour Tintin, d'autres l'ont fait aussi pour leurs oeuvres (Marc Sleen, etc, y compris, me semble-t-il, Franquin concernant Gaston Lagaffe) et Roger Leloup l'a dit aussi récemment au sujet de sa série Yoko Tsuno. Eux ont bien compris que, au niveau des scénarios :
1) ce qui serait fait après leur mort serait tellement différent qu'ils ne souhaitent pas que leur personnage leur survive.
2) on ne peut pas retrouver, chez un éventuel scénariste repreneur, l'ADN de ce qui a fait le succès et la qualité de leurs oeuvres.
3) un héros doit mourir avec son créateur.
4) il faut passer à autre chose et un scénariste doit créer et faire vivre ses propres personnages.
Si ce principe avait été appliqué au lendemain de la mort de Jacobs, il n'y aurait jamais eu tant de discussions sur les reprises, ratées ou non, de Blake & Mortimer, car il n'y aurait jamais eu de reprise...

Personnellement, je ne vois qu'une seule raison de poursuivre une série dont le créateur est décédé : une raison commerciale, financière. Faire fructifier le fonds. Et avec Blake & Mortimer, c'est le jackpot.
Pierre143 (s'il est toujours sur le fil) va encore dire qu'il y a des gens péremptoires sur ce forum. Mais comme je sais que je ne suis pas le seul à dire tout ça... Et comme des gens aussi importants que Hergé, Sleen et Leloup ont déjà pris les mesures dans le sens que je préconise, c'est qu'il doit y avoir quelque chose de vrai, tout de même...

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 666

Inscription: Sam 30 Juin 2012 12:33

Message Mar 30 Déc 2014 19:55

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Le jackpot ? Pourtant, un jour quand je disais que les reprises de B & M se vendaient comme des petits pains, quelqu'un ( Kronos ? ) a répondu que ce n'était pas vrai et que les ventes avaient fort diminué. Alors on ne sait plus ce qu'il faut croire.

jyb

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 336

Inscription: Dim 5 Sep 2010 07:14

Message Mar 30 Déc 2014 20:10

Re: Votre note du Bâton de plutarque

mokenamoke a écrit:Le jackpot ? Pourtant, un jour quand je disais que les reprises de B & M se vendaient comme des petits pains, quelqu'un ( Kronos ? ) a répondu que ce n'était pas vrai et que les ventes avaient fort diminué. Alors on ne sait plus ce qu'il faut croire.

Quels que soient les chiffres de vente réels (qui sont différents des tirages annoncés), c'est le jackpot quand même. Le tirage annoncé du Bâton de Plutarque est le plus fort de toute l'année 2014, toutes séries BD confondues. Et financièrement, il vaut mieux reprendre B&M que Barbe-Rouge par exemple, puisqu'on en parlait.
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 187

Inscription: Mar 8 Juil 2014 09:55

Localisation: Haute-Savoie

Message Mar 30 Déc 2014 22:07

Re: Votre note du Bâton de plutarque

[quote="jyb"][quote="Guy Nipigue"]
En effet, depuis des années, sur des forums divers et variés, et lors de discussions de vive voix ou par mails, je défends cette position : il ne faut pas reprendre une série dont le ou les créateurs ont disparu, point final. Hergé l'a interdit pour Tintin, d'autres l'ont fait aussi pour leurs oeuvres (Marc Sleen, etc, y compris, me semble-t-il, Franquin concernant Gaston Lagaffe) et Roger Leloup l'a dit aussi récemment au sujet de sa série Yoko Tsuno. Eux ont bien compris que, au niveau des scénarios :

Que serait devenu Spirou sans ses différents repreneurs ? Je pense aussi à Tif et Tondu à qui Will, Rosy et Tillieux ont donné de belles pages devenues cultes. (et j'en oublie sûrement).
Je pense que le problème est de reprendre des séries cultes en gardant comme idée principale l'appât du gain. Et c'est sans doute le problème d'aujourd'hui. Il me semble que les "anciens" lorsqu'ils "re-prennaient" ne songeaient pas (dans l'immédiat) à l'argent qu'ils allaient gagné ni à la gloire qu'ils allaient récolter. Sans doute parce qu'ils étaient tout jeunets et n'avaient pas encore eu l'occasion de créer leurs propres séries. Ces jeunes dessinateurs travaillaient, à la semaine, pour des journaux et cela les poussaient à donner le meilleur d'eux-même.
Peut-être faudrait-il faire confiance à un jeune qui amènerait sa vision (sans doute plus moderne), sa technique et sans doute beaucoup de fougue à parfaire un travail qui pourrait le propulser.
Les repreneurs de Jacobs ont, aujourd'hui, tous leurs séries, n'ont rien à prouver. Ils ont sans doute signé un contrat juteux. Certains ont même un orgueil trop développé qui les pousse à écrire ce que Jacobs n'avait même pas envisagé : que s'est-il passé avant le début de la série ? !!

jyb

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 336

Inscription: Dim 5 Sep 2010 07:14

Message Mar 30 Déc 2014 22:49

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Alhellas a écrit:Que serait devenu Spirou sans ses différents repreneurs ?
Cas particulier ; Spirou appartient à Dupuis qui le remet entre les mains de différents auteurs, successivement ou, comme en ce moment, en même temps. C'est aussi le nom du journal des mêmes éditions Dupuis. Sans tout cela, sans le soutien de la maison-mère, qui assure le suivi et la promotion, sans le support du journal, la série aurait peut-être disparu du paysage depuis longtemps.

Alhellas a écrit:Je pense aussi à Tif et Tondu à qui Will, Rosy et Tillieux ont donné de belles pages devenues cultes. (et j'en oublie sûrement).
Ces remarquables auteurs n'auraient-ils pas pu "donner de belles pages devenues cultes" en dehors de Tif et Tondu ? Il fallait absolument reprendre Tif et Tondu (ou tout autre série) pour avoir l'occasion de faire ces "belles pages" ? La série Tif et Tondu était-elle le creuset idéal et unique de créer ces "belles pages" ? C'est parce que Tif et Tondu a été une reprise par Will et consorts que ces "belles pages" sont arrivées ? On pourrait citer plein d'autres "belles pages" créées dans d'autres séries qui ne sont pas des reprises.

Alhellas a écrit:Je pense que le problème est de reprendre des séries cultes en gardant comme idée principale l'appât du gain. Et c'est sans doute le problème d'aujourd'hui. Il me semble que les "anciens" lorsqu'ils "re-prennaient" ne songeaient pas (dans l'immédiat) à l'argent qu'ils allaient gagné ni à la gloire qu'ils allaient récolter. Sans doute parce qu'ils étaient tout jeunets et n'avaient pas encore eu l'occasion de créer leurs propres séries. Ces jeunes dessinateurs travaillaient, à la semaine, pour des journaux et cela les poussaient à donner le meilleur d'eux-même.
Justement, c'est là un des problèmes : autre époque, autre contexte, autres circonstances, autre état d'esprit. Et surtout, ils avaient un talent inné en eux, et une forme de génie créateur.

Alhellas a écrit:Peut-être faudrait-il faire confiance à un jeune qui amènerait sa vision (sans doute plus moderne), sa technique et sans doute beaucoup de fougue à parfaire un travail qui pourrait le propulser.
Et qui, pour ça, devrait créer sa propre série (voir plus haut ce que Perrissin et moi disions). Mais dans cette phrase, si je comprends bien, tu as l'air de proposer qu'une série emblématique devienne un banc d'essai à un jeune qui se lance. Un jeune qui se lance et qui veut parfaire son travail, il fait comme tout le monde : il apprend le métier auprès d'un pro ; et une fois qu'il est mûr, il crée sa série et peut se propulser dans le métier.

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 28

Inscription: Jeu 18 Déc 2014 00:08

Message Mar 30 Déc 2014 23:35

Re: Votre note du Bâton de plutarque

jyb a écrit:
Alhellas a écrit:Que serait devenu Spirou sans ses différents repreneurs ?
Cas particulier ; Spirou appartient à Dupuis qui le remet entre les mains de différents auteurs, successivement ou, comme en ce moment, en même temps. C'est aussi le nom du journal des mêmes éditions Dupuis. Sans tout cela, sans le soutien de la maison-mère, qui assure le suivi et la promotion, sans le support du journal, la série aurait peut-être disparu du paysage depuis longtemps.

Alhellas a écrit:Je pense aussi à Tif et Tondu à qui Will, Rosy et Tillieux ont donné de belles pages devenues cultes. (et j'en oublie sûrement).
Ces remarquables auteurs n'auraient-ils pas pu "donner de belles pages devenues cultes" en dehors de Tif et Tondu ? Il fallait absolument reprendre Tif et Tondu (ou tout autre série) pour avoir l'occasion de faire ces "belles pages" ? La série Tif et Tondu était-elle le creuset idéal et unique de créer ces "belles pages" ? C'est parce que Tif et Tondu a été une reprise par Will et consorts que ces "belles pages" sont arrivées ? On pourrait citer plein d'autres "belles pages" créées dans d'autres séries qui ne sont pas des reprises.

Alhellas a écrit:Je pense que le problème est de reprendre des séries cultes en gardant comme idée principale l'appât du gain. Et c'est sans doute le problème d'aujourd'hui. Il me semble que les "anciens" lorsqu'ils "re-prennaient" ne songeaient pas (dans l'immédiat) à l'argent qu'ils allaient gagné ni à la gloire qu'ils allaient récolter. Sans doute parce qu'ils étaient tout jeunets et n'avaient pas encore eu l'occasion de créer leurs propres séries. Ces jeunes dessinateurs travaillaient, à la semaine, pour des journaux et cela les poussaient à donner le meilleur d'eux-même.
Justement, c'est là un des problèmes : autre époque, autre contexte, autres circonstances, autre état d'esprit. Et surtout, ils avaient un talent inné en eux, et une forme de génie créateur.

Alhellas a écrit:Peut-être faudrait-il faire confiance à un jeune qui amènerait sa vision (sans doute plus moderne), sa technique et sans doute beaucoup de fougue à parfaire un travail qui pourrait le propulser.
Et qui, pour ça, devrait créer sa propre série (voir plus haut ce que Perrissin et moi disions). Mais dans cette phrase, si je comprends bien, tu as l'air de proposer qu'une série emblématique devienne un banc d'essai à un jeune qui se lance. Un jeune qui se lance et qui veut parfaire son travail, il fait comme tout le monde : il apprend le métier auprès d'un pro ; et une fois qu'il est mûr, il crée sa série et peut se propulser dans le métier.


Il est vrai que Pellerin apporte de l'eau à ton moulin, (reconnaissons toutefois que toute autre position de sa part aurait été d'une grande fatuité)
Ta position est légitime et argumenté donc je ne chercherai pas à te contredire ( d'autant que, de mon point de vue certaines séries peuvent être reprises et d'autres non : Tintin, Corto Maltese ( j'attends de voir ce que cela va donner car la série à été confiée à des auteurs de premier plan)

Moi je crois que certaines séries peuvent vivre après leurs créateurs ( Uderzo est OK sur la reprise d'Asterix et Jigé à distribué avec générosité nombre de ses séries )
Qu'as tu pensé de Choc ,reprise décalée des personnages de Tif et Tondu ?
Les créateurs auraient pu raconter leurs histoires avec d'autres personnages mais justement ça n'aurait pas été la même chose.

jyb

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 336

Inscription: Dim 5 Sep 2010 07:14

Message Mer 31 Déc 2014 01:58

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Guy Nipigue a écrit:Il est vrai que Pellerin apporte de l'eau à ton moulin,
Tu veux dire : Perrissin... (j'ai parlé de Perrissin, pas de Pellerin).

Guy Nipigue a écrit:(reconnaissons toutefois que toute autre position de sa part aurait été d'une grande fatuité)
Mais ceux qui reprennent de grandes séries connues, est-ce qu'ils ne font pas preuve d'une grande fatuité, eux ? N'est-ce pas trop audacieux de vouloir démontrer à la face du monde qu'on est aussi fort que le maître auquel on succède ? Alors que justement, la plupart du temps, les lecteurs constatent avec déception que les reprises sont inférieures, et même trop souvent largement inférieures ; il aurait mieux valu ne rien faire... (certes, il y a toujours des exceptions ; mais ces exceptions, comme d'hab, confirment la règle).

Guy Nipigue a écrit:Ta position est légitime et argumenté donc je ne chercherai pas à te contredire ( d'autant que, de mon point de vue certaines séries peuvent être reprises et d'autres non : Tintin, Corto Maltese ( j'attends de voir ce que cela va donner car la série à été confiée à des auteurs de premier plan)
Selon mon discours plus haut, il n'aurait pas fallu reprendre Corto Maltese... D'une façon générale, qui va décider, et selon quels critères ou arguments, quelles séries peuvent être reprises, et lesquelles ne peuvent pas l'être ? Selon mon discours plus haut (bis) : aucune ne doit être reprise, pas de jaloux.

Guy Nipigue a écrit:Moi je crois que certaines séries peuvent vivre après leurs créateurs
Oui, elles peuvent. Savoir si c'est souhaitable... autre question... Et surtout : avec quels auteurs repreneurs ? Si encore les décideurs étaient certains à l'avance de publier des albums très bons à tous points de vue...

Guy Nipigue a écrit:( Uderzo est OK sur la reprise d'Asterix
La pression doit être tellement forte... Difficile de résister. Peu après la mort de Goscinny, je crois qu'Uderzo, sous le choc émotionnel, n'avait aucune intention de reprendre la série. Or, à ses débuts à la fin des années 40, jusqu'à ce qu'il rencontre Charlier et Goscinny, il avait été lui-même scénariste. Affaire compliquée, je le reconnais.

Guy Nipigue a écrit:et Jigé à distribué avec générosité nombre de ses séries )
Il l'a fait de son vivant. Il faisait ce qu'il voulait. Encore un autre cas de figure... On peut faire confiance a priori à un auteur qui, en toute conscience, remet une de ses séries à quelqu'un qu'il a pu juger comme digne de lui succéder. Il y a une transmission de flambeau, une sorte d'adoubement. Mais Jijé en a-t-il distribué autant que ça ? Peux-tu m'en citer que je ne connaîtrais pas ? Et ceci ne date-t-il pas d'une époque lointaine, où la BD se faisait de façon plus artisanale ? Voir ce que je disais dans mon précédent post : autre contexte, autre ambiance, autre époque, etc.
Je pense que dans notre discussion en cours, on parle de séries qui ont dû être interrompues parce que le scénariste est décédé et que sa série devient orpheline. Ceux qui décident du choix des auteurs repreneurs après le décès sont les ayants-droit (qui, souvent, n'y connaissent rien - en scénario, j'y reviens - et jouent aux apprentis-sorciers) et les éditeurs qui voient uniquement la rentabilité financière : du moment que ça rapporte...

Guy Nipigue a écrit:Qu'as tu pensé de Choc ,reprise décalée des personnages de Tif et Tondu ? Les créateurs auraient pu raconter leurs histoires avec d'autres personnages mais justement ça n'aurait pas été la même chose.
C'est un spin off. Encore un autre cas de figure... Je ne connais pas bien, mais les critiques que j'ai lues disent grosso modo qu'on est loin de Tif et Tondu... Il y en a même une qui dit que certaines scènes ne doivent pas être lues par les jeunes lecteurs... Ah bon... Mais n'aurait-il pas fallu conserver le même esprit et le même lectorat que la série principale...? L'utilisation du personnage de M. Choc est essentiellement un argument commercial pour mieux vendre les albums du spin off (en mettant à côté, sur la couverture : "Tif et Tondu" pour que ça se sache bien...). Tu dis que ça cela n'aurait pas été la même chose, de raconter les mêmes histoires avec d'autres personnages, en effet ; mais surtout, cela n'aurait pas été la même chose au niveau des ventes...! On y revient (enfin, j'y reviens...).
Dernière édition par jyb le Jeu 1 Jan 2015 12:41, édité 1 fois.

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 55

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 20:18

Message Mer 31 Déc 2014 21:59

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Voilà,

j'ai fini l'album et je vais émettre mes commentaires sans lire ce qui a été lu pour ne pas me corrompre. Je lirai ensuite vos remarques donc mille excuses si je répète ce qui a déjà été écrit plus haut!

J'ai trouvé l'idée très intéressante de faire un préquel de l'Espadon. J'ai trouvé le début même très bon: je me suis imaginé regarder un Hitchcock style "les 39 marches" ! Bref, que du bon. Mais je trouve que par la suite cela se dégrade lentement avec quelques passages étonnants.

L'histoire du jumeau commence à me tanner. Je ne vois même pas l'intérêt qu'ils soient jumeaux en plus. Il auraient pu être simplement frère et là, à ce moment, le "don" de Blake d'être physionomiste aurait pris toute son ampleur ! Reconnaitre des jumeaux et dire après qu'on est physionomiste relève de la fumisterie ! :lol: C'est comme si j'étais content de reconnaitre à quelques heures d'intervalles les Dupondt ! :-?
Bref, pourquoi des jumeaux (dont un avec des grandes dents une nuit sur deux ?).

Aussi, je crois que l'histoire aurait gagnée en crédibilité et en temporalité si Blake avait commencé comme Lieutenant par exemple et terminer l'histoire par Capitaine suite à son service rendu ! Là, malgré tout ce qu'il a fait, il reste Capitaine. Cela aurait été une bonne occasion pour encore plus "temporaliser" l'histoire.
Aussi, je trouve qu'on fait vite confiance à Blake: il rentre vite dans le secret des Dieux après avoir quand même pulvérisé un avion unique ! Je pense qu'un peu plus d'enquête aurait pu faire l'affaire...

La rencontre avec Olrik, la Première rencontre en fait, est un peu plate et manque de punch... Je pensais, comme dans "MonsterInc" (avec Randy et MikeRadowski) qu'ils allaient être de vrais amis et ensuite suite à une incompréhension être des ennemis jurés ! Là, Olrik arrive comme une cheveux dans la soupe. Rien d'extraordinaire, une apparition manquée. Il y en avait qu'une, et c'est comme un soufflet trop chaud : Pffffff :|

Encore, un peu ridicule: B&M découvrent qu'il y a un espion à Bletchley Park ... :-o Bref, la chose la plus importante sur le site: Et , heuuu ben, pas de problèmes, il y a des choses plus importantes que ça, comme aller prendre le thé. On verra après. Mais il est vrai qu'en Angleterre le teatime est primordial !
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 220

Inscription: Mar 18 Jan 2011 13:56

Message Jeu 1 Jan 2015 04:33

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Ton avis recoupe pas mal de ceux exprimés ici, Nasir ;)

Une chose qui me frappe, c'est à quel point Sente reste au milieu du gué. Il écrit le prequel de l'Espadon, il décide qu'Olrik est hongrois et... c'est tout. On ne sait pas davantage ce qui le motive, ce qui l'a poussé à servir Basam-Damdu, bref tout ce à quoi sert un prequel : construire un personnage.

Et pour l'espion à Bletchley Park, comme dans tout mauvais roman d’espionnage le méchant est d'une nationalité douteuse, alors même que les anglo-américains avaient tenus Français et Polonais à l'écart du décryptage d'Enigma (qui avait pourtant démarré grâce à ces derniers !). Résultat, le seul espion connu à Bletchley Park fut un britannique "bon teint" (John Cairncross).
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 210

Inscription: Sam 11 Sep 2010 00:55

Message Ven 2 Jan 2015 00:31

Re: Votre note du Bâton de plutarque

j'ai mis trois chrono....

1- je considère que les reprises ne sont pas des B et M , mais malheureusement je n'ai jamais pu m’empêcher de les acheter! (je suis comme un morphinomane prend du subutex: c'est uniquement thérapeutique et il n'y a aucun plaisir...Il m'a fallu 25 ans pour arrêter la clope, je ne désespère donc pas d'y arriver aussi )

bref rien ne m’énerve plus que ce que Mitsugoro appelait le syndrome "Don Rosa" : clin d’œil , explication, reprise, ré- utilisation à l'infini de quelques personnages ("Toi ici, quel hasard") Insupportable, on dirait presque de la parodie

Sauf que là, je suis tombé dans le piége j'ai adoré! Ou plutôt le petit garçon qui a découvert la poursuite infernale vient d'avoir enfin un éclairage sur ce qui l'intriguait tant il y a plus de trente ans: ce mystérieux empire jaune moitié jap moitie Chine de Mao!! Zut, ou sont passé les nazis? Et les communistes ? Que font les américains ? Là sur ce coup, ce qui d'habitude me fait dresser les cheveux sur la tête, j'adore ! Jusqu'au soldat qui attendait stoïquement pour détruire la base....Il est là aussi! Même la supposée origine hongroise d'Olrik dont Jacobs parle dans "Un opéra...."
[/i]
J'ai apprécié: c'est la première fois qu'une reprise me fait plaisir! Le dessin est moche comme d'hab, ( et l'histoire des jumeaux espions limite "Journal de Mickey" ou "Bibliotheque rose", mais maintenant on a l'habitude) mais vraiment je suis tombé dedans, j'avoue!

2-Néanmoins les point négatif: l'Empire jaune

-Aucune explication sur l'Empire jaune! Il fallait en profiter pour développer ça aussi je reste sur ma faim....Surtout que ça commençait bien avec les deux alpinistes et les fusées

-Car frustration ultime : J'ai toujours adoré les premières pages du Tome 2 : la description de Lhassa, capitale de l'Empire faîte par jacobs ! Là il y avait à faire...Mais c'est sans doute à ça que l'on voit la différence entre Edgard et le reste! Cette puissance de l'imagination et de l'évocation, unique! On leur pardonnera donc ....pour ce coup là!

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 55

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 20:18

Message Ven 2 Jan 2015 02:01

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Tien, Olrik conduit à gauche chez les Britons ?

En plus, on devine très vite que "Poil de carotte" aux dents longues est un traitre. Plus trop de grande surprise ! :-?
On le voit aller vers la voiture (Mais qui est-ce donc ce personnage avec son porte cigarette .... :?: Quel suspens incroyable !!! :x ) rentrer à droite !
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Ven 2 Jan 2015 02:08

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Longtarin a écrit:j'ai mis trois chrono....

1- je considère que les reprises ne sont pas des B et M , mais malheureusement je n'ai jamais pu m’empêcher de les acheter! (je suis comme un morphinomane prend du subutex: c'est uniquement thérapeutique et il n'y a aucun plaisir...Il m'a fallu 25 ans pour arrêter la clope, je ne désespère donc pas d'y arriver aussi )

bref rien ne m’énerve plus que ce que Mitsugoro appelait le syndrome "Don Rosa" : clin d’œil , explication, reprise, ré- utilisation à l'infini de quelques personnages ("Toi ici, quel hasard") Insupportable, on dirait presque de la parodie


Merci, j'ai bien aimé votre critique même si j'ai été moins généreux ( :chonos: :chonos: seulement) parce que je trouvais le tout trop lent, trop verbeux, plein de filons ambitieux inexploités.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5118

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Ven 2 Jan 2015 08:01

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Ce n'est pas un soldat ,c'est un ingénieur . :?:
EPJ dit que Olrik pourrait être un "transfuge des services secrets Hongrois" ;de là à affirmer qu'il est hongrois , y'a un pas .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 666

Inscription: Sam 30 Juin 2012 12:33

Message Ven 2 Jan 2015 11:19

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Longtarin :
<< Sauf que là, je suis tombé dans le piége j'ai adoré! Ou plutôt le petit garçon qui a découvert la poursuite infernale vient d'avoir enfin un éclairage sur ce qui l'intriguait tant il y a plus de trente ans: ce mystérieux empire jaune moitié jap moitie Chine de Mao!! Zut, ou sont passé les nazis? Et les communistes ? Que font les américains ? >>

C'est vrai que la 2ème guerre mondiale est représentée dans le Bâton de Plutarque de manière totalement irréaliste et même édulcorée : pas de nazis, ni de communistes, ni d'Américains, on a l'impression d'être dans une autre guerre fictive, avec des ennemis imaginaires et des alliés pas très bien identifiés . . .

Que Olrik soit Hongrois ou autre chose, je ne vois pas qui ça peut déranger, il faut bien qu'il soit originaire de quelque part, même s'il est apatride, il doit bien être né quelque part, alors que ce soit en Hongrie ou ailleurs, quelle importance ?
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 210

Inscription: Sam 11 Sep 2010 00:55

Message Ven 2 Jan 2015 11:29

Re: Votre note du Bâton de plutarque

archibald a écrit:Ce n'est pas un soldat ,c'est un ingénieur . :?:


Oui effectivement, mais un pour moi un homme en tenue d'uniforme , qui attend avec sérénité d'accomplir un ordre primordial au péril de sa vie, j'appelle ça un "soldat"! Et ça m'inspire un profond respect, parole de Longtarin!! 8-)



archibald a écrit: EPJ dit que Olrik pourrait être un "transfuge des services secrets Hongrois" ;de là à affirmer qu'il est hongrois , y'a un pas .


Je pense que oui! car il est colonel! C'est toute la différence entre "Officier traitant" et "Honorable correspondant"!

Les premiers sont toujours des "nationaux" (en France, militaires lorsqu'ils appartiennent à la DGSE ou la DRM, fonctionnaires de police à la DGSI ou aux RGPP) puisque le "renseignement" est étroitement lié à l'exercice de la souveraineté d'un pays!
Les seconds sont des recrutés en fonction de leur compétence spécifique ou de leur utilité ponctuelle! Budgétairement l’État français les considère comme "vacataire" : pas de "carrière" pour eux! (Pour l'anecdote, en 1986, il avait été question de pouvoir octroyer la nationalité française a des étrangers ayant servis la France hors des frontières. Officiellement on avait amené ça sous un autre prétexte, officieusement c’était pour permettre aux "HC" les plus méritants et les plus fidèles ainsi qu'à leur famille de vivre dans le pays qu'ils avaient servi: ça a été refusé!!!!! :-o )

Bref, surtout que dans "Un opéra de papier" Jacobs parle du AHV hongrois qui est le service secret hongrois! Mais ce dernier n'a existé sous ce nom que de 1945 à 1956 (et fut un vecteur du stalinisme le plus dur....)

Or en 1945 Olrik était déjà au service des jaunes....!

On mourra sans le savoir..... :?:
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5118

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Ven 2 Jan 2015 11:42

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Longtarin a écrit:..../...On mourra sans le savoir..... :?:
Ça , ce n'est pas dit . Les joyeux duettistes n'ont pas dit qu'ils quittaient la série ! :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 292

Inscription: Ven 1 Aoû 2014 12:13

Message Ven 2 Jan 2015 12:23

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Longtarin a écrit:(...)

Or en 1945 Olrik était déjà au service des jaunes....!

On mourra sans le savoir..... :?:


Selon Sente, pas selon Jacobs, non ?

D'autant que Jacobs ne donne pas les services hongrois comme unique passé possible de Olrik (Allemagne (implicitement nazie) ou Russie (Guépéou)).
Et si Olrik n'était devenu Colonel que chez Basam ?
N'oublions pas que Jacobs indique qu'Olrik pourrait être un pseudonyme.
Bref, il entretient volontairement le flou, ce qui colle parfaitement au caractère énigmatique du personnage.

L'explication de Sente vaut ce qu'elle vaut. C'est son interprétation. De là à nous l'imposer et à en faire une parole d'Evangile... :p
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 210

Inscription: Sam 11 Sep 2010 00:55

Message Ven 2 Jan 2015 23:23

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Quarnstron a écrit:L'explication de Sente vaut ce qu'elle vaut. C'est son interprétation. De là à nous l'imposer et à en faire une parole d'Evangile... :p


Tout à fait d'accord! D'ailleurs la seule Bible en la matière s'appelle "Un opéra de papier"

Et comme disent les Calvinistes: "Sola scriptura"

Je suis un Edgarliban et je l'assume....mais ce "Baton" tout apocryphe qu'il soit est bien sympathique.....
PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Bâton de Plutarque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités