Produits dérivés


Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD

Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 314

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 05:08

Message Lun 15 Déc 2014 17:16

Produits dérivés

Aujourd'hui en France
Dimanche 14 décembre 2014, p. 31
Joue-la comme Blake et Mortimer
Christophe Levent

Alors que le 23e tome des aventures du duo légendaire vient de sortir, les produits dérivés de la série se multiplient, du vide-poche au jeu de société.
AVEC 15 MILLIONSd'exemplaires vendus, les aventures de Blake et Mortimer, créés en 1946 par Edgar P.°Jacobs, restent l'une des séries de BD francophones les plus populaires. Le 23 e tome de cette série « so british », « le Bâton de Plutarque », sorti il y a quelques jours, a été tiré à plus de 430 000 exemplaires. Soit autant, voire plus, qu'un prix Goncourt.

L'armée de fans de ces albums peut aussi faire entrer leurs héros, sir Francis Blake et Philip Mortimer - l'un capitaine de l'armée britannique et l'autre professeur de physique nucléaire - dans leur vie quotidienne grâce aux produits dérivés. « Nous travaillons avec 24 partenaires, détaille Jérôme Leclercq, qui gère la licence et les droits de la BD pour Dargaud. Il y a peu de produits de masse, comme avec Lucky Luke ou Gaston Lagaffe. Mais nous avons de plus en plus de demandes sur Blake et Mortimer. » Quelques exemples.

Vous prendrez bien une tasse de thé ? Sans doute inspirée par l'ambiance de l'Angleterre des années 1950-1960 des albums, la maison Akimoff a créé deux boîtes de thé en série limitée, directement inspirées d'une aventure : thé noir et hibiscus pour « le Secret de la grande pyramide » et thé vert bergamote pour « le Secret de l'Espadon ». Elle décline aussi les deux héros en eau de parfum et bougie parfumée.
Thé : 22 €. Coffret eau de parfum : 42 €. Coffret bougie : 32 €.

Un cocktail comme au Centaur Club.Envie d'essayer le sherry cobbler ou le blue blazer, breuvages emblématiques du club très british dont les deux héros sont membres ? Claire Dixsaut vous donne toutes les recettes dans « les Cocktails de Blake et Mortimer : 30 Drinks terriblement british ». Le livre propose également quelques créations originales, comme le crocodile d'Horus ou le chemin de l'initié.
Prix : 19,50 €.

Ils vous feront les poches. Les personnages de la BD se retrouvent aussi dans une série de petits objets pour la maison. Des vide-poches illustrés de « la Marque jaune » ou encore du méchant de l'histoire, Olrik, mais aussi une série de mugs, en couleur ou noir et blanc, ou encore des petits photophores pour éclairer doucement la pénombre.
Vide-poche : 25 €. Grosse tasse et photophore : 15 €.

Jouer avec les énigmes.Tout nouveau, Witness (témoin en français) est un jeu de société qui invite, grâce à des livrets d'enquête et des carnets d'indices, les joueurs à se plonger dans la peau de Blake et Mortimer pour résoudre des énigmes. Un jeu inventé par la société Ystari, qui fait appel à la mémoire et à l'inventivité.
Prix : 30 €.

Bien sûr, il existe toute une littérature autour des deux héros, aujourd'hui entre les mains d'Yves Sente (scénario) et André Julliard (dessin). Dernières parutions en date : « Jacobs : 329 Dessins », qui regroupe des esquisses du créateur de la série ou l'intégrale en deux tomes du « Secret de l'Espadon ».
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 1726

Inscription: Jeu 4 Nov 2010 15:05

Localisation: Beyond-The-Eyelid sur Ailleurs

Message Mar 16 Déc 2014 18:39

Re: Produits dérivés

Merci pour le post, Rigolissimo...

Mais bah... :-? A lire cette énumération, on finit presque par croire qu'il y a plus d'énergie et de créativité déployées sur la multitude de produits dérivés (et le commerce qui va avec) que sur les "nouvelles" aventures elles-mêmes...

Question à mille Euros : "Le bâton de Plutarque" de messieurs Juillard et Sente ne serait-il rien de plus qu'un autre produit dérivé ?... :-?
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 292

Inscription: Ven 1 Aoû 2014 12:13

Message Mar 16 Déc 2014 19:00

Re: Produits dérivés

Je pense que oui.

Là où EP Jacobs menait une démarche artistique et créatrice unique qui avait le mérite de rencontrer suffisamment de succès pour lui permettre d'en vivre, les reprises (et repreneurs) d'aujourd'hui sont intégrées dans une vaste démarche commerciale destinée à multiplier les canaux de revenus pour les actuels détenteurs des droits.

Je pense effectivement que les BD produites ne sont qu'un des nombreux moyens de générer du chiffre d'affaires et de faire fructifier cette manne.

Cela n'a rien de condamnable, bien au contraire, car la cible (le lecteur ou amateur de BD) est toujours libre de ses choix, mais il est évident que la qualité artistique des BD ne peut que baisser et souffrir de la comparaison avec ce que Jacobs avait créé.

Les BD annuelles (ou presque) deviennent un produit d'appel pour toute une litanie d'autres produits pour lesquels il existe, certainement, une demande.

Pour clarifier, ce qui est vendu, c'est "Blake et Mortimer" décliné en BD, objets divers, jeux, CD, etc. Signe du statut que les personnages ont atteint (égal ou presque à Astérix, Spirou ou Tintin dans l'imaginaire collectif).
De ce point de vue, il est probable que les reprises (bien que je sois contre le concept même), et ce toute discussion sur la qualité artistique mise à part, ont contribué fortement à dynamiser et populariser l'image des personnages.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 210

Inscription: Sam 11 Sep 2010 00:55

Message Sam 3 Jan 2015 19:06

Re: Produits dérivés

D'ailleurs on voit bien l’évolution du lectorat à travers les produits dérivés

Hier c’était des jouets de gosses

Aujourd'hui on vise le quadra/quinqua celui qui les a lu étant jeune....Le jeune d'aujourd'hui est considéré comme perdu, d’ailleurs son pouvoir d'achat est inintéressant....

Pour la 45° reprise en 2050, on nous proposera des déambulateurs estampillés "Abdel Razek" (commerce équitable) ou des pommades "Labrousse"(bio évidemment ) pour les articulations rhumatisantes....
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Dim 4 Jan 2015 00:57

Re: Produits dérivés

Longtarin a écrit:Pour la 45° reprise en 2050, on nous proposera des déambulateurs estampillés "Abdel Razek" (commerce équitable) ou des pommades "Labrousse"(bio évidemment ) pour les articulations rhumatisantes....

:lol: :lol: :lol:

le pire, c'est que c'est tout à fait possible...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2160

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Dim 11 Jan 2015 13:36

Re: Produits dérivés

Longtarin a écrit:Pour la 45° reprise en 2050, on nous proposera des déambulateurs estampillés "Abdel Razek" (commerce équitable) ou des pommades "Labrousse"(bio évidemment ) pour les articulations rhumatisantes....

:lol: :lol: :lol:
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...

Retourner vers Le Bâton de Plutarque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités